Association d’Études sur la Renaissance,
l’Humanisme et la Réforme

Maison des Sciences de l’Homme Lyon St-Etienne
14, avenue Berthelot - 69007 Lyon

x

    Éditions Lyonnaises de Romans du XVIe siècle (1501-1600)

    Titre uniformisé :
    Robert le Diable
    Édition(s) lyonnaise(s) :
    1. Pierre Reberget, 1501 :
    2. Veuve Barnabé Chaussard, [c. 1545] : La terrible et merveilleuse vie de Robert le Dyable
    3. Benoît Rigaud, 1576 : L'histoire terrible et merveilleuse de Robert le diable
    4. Benoît Rigaud, 1596 : L'histoire terrible et merveilleuse de Robert le diable
    Auteur :
    anonyme
    Type d'ouvrage :
    roman français d'aventures de type médiéval

    Informations fiche

    Auteur principal :
    Mariagrazia Ricci
    Fiche créée le :
    04/11/2011
    Dernière actualisation le :
    14/04/2017

    Vous avez des observations à faire, des informations ou des documents à partager sur cet ouvrage, contactez le responsable de cette fiche : rhr.bureaugmail.com

    Bibliographie

    Haut de page
     

    Éditions anciennes

    Éditions lyonnaises

    1. Pierre Reberget, 1501
    Lyon, Pierre Reberget, 1501.
    Exemplaire : Besançon, BM, 243768 fonds ancien. La page de titre manque.

    2. Veuve Barnabé Chaussard, [c. 1530]
    La terrible et merveilleuse vie de Robert le dyable filz du duc Haubert de Normandie, lequel en son commencement estoit tresmaulvais et apres fut nommé homme de Dieu. Lyon, Veuve Bernabé Chaussard, s. d. [c. 1530].
    Exemplaire : Paris, Bnf, Rés. p-Y2-2128.

    3. Benoît Rigaud, 1576
    L’histoire terrible et merveilleuse de Robert le diable, lequel apres fut nommé l’homme de Dieu. Lyon, Benoît Rigaud, 1576.
    Exemplaire : Zürich, Zentralbibliothek, 18-176-4.

    4. Benoît Rigaud, 1596
    L’histoire terrible et merveilleuse de Robert le diable, lequel apres fut nommé l’homme de Dieu. Lyon, Benoît Rigaud, 1596.
    Exemplaire : Wien, ÖNB, 39-K-35 (consultable en ligne).

    Autres éditions anciennes

    Au XVe siècle la première édition de Robert le Diable est lyonnaise :
    Pierre Mareschal et Bernabé Chaussard, 1496 : La vie du terrible Robert le dyable. Exemplaire : Paris, Bnf, Rés. Y2-712 (consultable en ligne).
    Au XVIe siècle on compte 5 éditions non lyonnaises :
      - Rouen, Charles Mallet pour Richard Macé et Jehan Burges, [c. 1515]. Exempl. : Paris, Bnf, Rés. p-Y2-74
      - Paris, Jean Herouf, [c. 1525]. Exempl. : London, BL, C-39-e-19
      - Paris, Denis Janot, [c. 1530]. Exempl. : Paris, Bnf, Arsenal, Rés. 4-BL-4305
      - Paris, Claude Blihart, [c. 1550]. Exempl. : Paris, Bnf (Numm-52226) ; Chantilly, Mus. Condé, III-F-092
      - Paris, Nicolas et Pierre Bonfons, [c. 1580]. Exempl. : London, BL, C-39-e-16.

    Édition moderne

    Édition critique de la mise en prose de Robert le Diable, éd. Mariagrazia Ricci, thèse de doctorat sous la dir. de Maria Colombo Timelli, Università degli Studi di Milano, 2012-2013.
    Édition du texte en vers, source de la mise en prose :
    Karl Breul, « Le Dit de Robert le Diable », Abhandlungen Herrn Prof. Adolf Tobler, Halle, Niemeyer / Genève, Slatkine, 1974 [1ère éd. 1895], p. 464-509.


    Etudes et articles

    GAUCHER, Élisabeth, « La Vie du terrible Robert le dyable : un exemple de mise en prose (1496) », Cahiers de Recherches Médiévales, n° 5, 1998, p. 153-164 (consultable en ligne).

    EAD., Robert le Diable. Histoire d’une légende, Paris, Champion, 2003, p. 127-134.

    RICCI, Mariagrazia, « Robert le Diable en prose : les éditions du XVIe siècle », in Pour un nouveau répertoire des mises en prose. Romans, chansons de geste, autres genres, dir. Maria Colombo Timelli, Barbara Ferrari et Anne Schoysman, Paris, Classiques Garnier, 2014, p. 245-256.

    RICCI, Mariagrazia, « Pour une édition critique de Robert le Diable en prose », Le Moyen français, n° 72, 2013, p. 115-128.

    RICCI, Mariagrazia, « Robert le Diable », in Nouveau répertoire de mises en prose (XIVe-XVIe siècle), dir. Maria Colombo Timelli, Barbara Ferrari, Anne Schoysman et François Suard, Paris, Classiques Garnier, 2014, p. 753-760, et notice « Robert le Diable », base La Vie en proses.


    Carnets de recherches

    Haut de page
       

    Histoire éditoriale


    La mise en prose de Robert le Diable dérive du Dit de Robert le Diable, texte anonyme qui date de la fin du XIVe siècle et qui est conservé dans quatre manuscrits : Paris, Bnf, fr. 24432 (A) ; Paris, Bnf, fr. 1881 (B) ; Paris, Bnf, fr. 12604 (C) ; Besançon, BM, 588 (D). Aucun de ces manuscrits n’a pu servir de modèle pour la prose, mais on constate une proximité significative entre celle-ci et le texte du manuscrit B.
    Le témoin le plus ancien de Robert le Diable en prose est l’incunable lyonnais signé par Pierre Mareschal et Barnabé Chaussard, publié le 7 mai 1496. À cette première édition font suite deux incunables des éditeurs parisiens Nicole de La Barre (1497) et Jean Trepperel (1498) puis de nombreuses éditions du XVIe siècle. Les imprimeurs et les centres de publication impliqués dans la diffusion de Robert le Diable en prose au XVIe siècle sont spécialisés dans l’édition de romans médiévaux : à Lyon, Pierre Reberget, la Veuve Barnabé Chaussard et Benoît Rigaud ; à Paris Jean Hérouf (c. 1525), Denis Janot (c. 1530), Claude Blihart (c. 1530), les Bonfons (c. 1570 et 1576). Seule exception dans ce cadre, une édition rouennaise par Charles Mallet pour Richard Macé et Jean Burges (c. 1515), qui peut s’expliquer par l’origine normande du héros et de sa légende.
    Cette riche tradition éditoriale témoigne du succès de ce texte dès sa première publication, succès qui ne s’arrête pas au XVIe siècle. Robert le Diable en prose est en effet ensuite devenu l’un des titres les plus connus de la Bibliothèque Bleue.


    Édition non localisée

    Signalons une édition non localisée, conservée dans une collection privée, publiée à Paris par Nicolas Bonfons vers 1570. Mentionnée dans : USTC, 79184.


    Description d’exemplaires et éléments du paratexte : saisie personnelle

    Les éditions comprennent toutes le même prologue, dont nous proposons une saisie partielle à partir de la première édition lyonnaise du XVIe siècle (éd. 1).

    Exemplaire Besançon, BM, 243768 fonds ancien (éd. 1)

    In-4, goth., sign. a8, b-c6, d8, [28] f., 28 à 32 longues lignes par page, ill.
    Incomplet des f. a1 et a8.
    Le f. a étant perdu, la fin du prologue se lit au f. a2. Le récit commence au f. a2 et se termine au f. d8 ; il est divisé en 38 chapitres, tous introduits par une rubrique.
    Les espaces pour les lettrines en début de paragraphe demeurent vides. Le texte est illustré par 3 types de gravures sur bois situées en début de chapitre :
    -    a3 : un homme et une femme à cheval, la femme tient un objet dans la main gauche ; bois répété au f. d5, mais encadré d’une bordure florale
    -    a3 v : un homme et une femme causant devant l’entrée d’un château, l’homme tient dans la main droite son couvre-chef
    -    b3 v : un homme menace d’une massue deux personnes coincées à terre ; au fond, on voit des arbres et un château.
    Mentionné dans : USTC, 83138.
    [Page de titre]
    La page de titre manque.
    [Prologue] [f. a2]
    out homme qui a sens et raison et entendement | sil congnoist quil soit en peche mortel de cellui | peche se doit repentir et demander pdon à Dieu | ou aultrement le dyable au lyen duquel il est lye le me=|nera à perpetuelle damnation de laquelle iamais ne sera | rachate ains sera eternellement en enfer tormente avec les | damnez. Et se le pecheur prent congnoissance de son peche | et dicelluy aye repentance il pourra obtenir remission et p|don en la gloire de paradis: ainsi que ia long temps advint | à icelluy duquel cy aprés vous orrez parler.
    [Colophon] [f. d8]
    Cy finist la via de robert le dyable. Imprime à lyon | par maistre pierre Reberget. Lan mil cinq cens et vng.

    Exemplaire Paris, Bnf, Rés. p-Y2-2128 (éd. 2)

    In-4, goth., sign. a-g4, [28] f., 31 longues lignes par page.
    Le f. a contient la page de titre ; le prologue commence au f. a2 et se termine au f. a2 v ; le texte, divisé en 38 chapitres tous introduits par une rubrique, occupe les ff. a2 v°-g4.
    Des lettrines décorent les débuts de chapitres et, plus rarement, les débuts de paragraphes (f. a2, c2 v° et c3).
    Mentionné dans : USTC, 7983.
    [Page de titre] [f. a]
    La terrible et merueilleuse vie de Robert | le dyable filz du duc Haubert de Nor=|mandie. Lequel en son commencement | estoit tresmauluais : et aprés fut nom=|me homme de dieu.
    Gravure sur bois représentant un homme à cheval ; une bordure à motif floral encadre la page entière.
    [Colophon] [f. g4]
    Cy fine la vie de Robert le dyable filz du duc | de Normanie nouellement Imprimee à | Lyon par la veufue feu Bernabe | chaussard demourant en rue | Merciere prés nostre | dame de confort. | Christo laus et gloria.

    Exemplaire Zürich, Zentralbibliothek, 18-176-4 (éd. 3)

    In-8, rom., sign. a-d8, e7, 77 p., 27 à 28 longues lignes par page.
    Le f. a contient la page de titre. Le prologue commence au f. a2 et se termine au f. a2 v ; le texte, divisé en 35 chapitres tous introduits par une rubrique, occupe les f. a3-e7.
    Des lettrines à motif floral ornent les débuts de chapitre.
    Mentionné dans : USTC, 77284.
    [Page de titre] [f. a]
    L’HISTOIRE | TERRIBLE | ET MERUEIL- | LEUSE DE ROBERT | LE DIABLE, | Lequel aprés fut nomme l’homme Dieu.
    Gravure sur bois représentant deux hommes : l’un à cheval, l’autre à pied, gardant dans sa main droite une lance.
    A LYON, | PAR BENOIST RIGAUD | M.D.LCCVI.
    [Colophon] [f. e7]
    Cy fine l’Histoire de Robert le Diable

    Exemplaire Wien, ÖNB, 39-K-35 (éd. 4)

    In-8°, rom., sign. a-e8, 79 p., 29 longues lignes par page.
    Le f. a contient la page de titre, SUR laquelle on trouve un ex-libris écrit à la main (« Ex libris Petri Lambecy Hamburgensis ») ; le prologue commence au f. a2 et se termine au f. a2 v ; le texte, divisé en 35 chapitres tous introduits par une rubrique, occupe les f. a3-e8. Les f. a2 à a4r sont annotés à la main avec des traductions en allemand de certains mots.
    Des lettrines à motif floral introduisent chaque chapitre.
    Mentionné dans : USTC, 34487
    [Page de titre] [f. a]
    L’HISTOIRE | TERRIBLE | ET MERUEIL-| EUSE DE ROBERT | LE DIABLE, | Lequel aprés fut nomme l’homme Dieu.
    Petite image sur bois représentant deux chevaliers en armure, l’un à cheval, l’autre à pied.
    A LYON, | PAR BENOIS RIGAUD | 1596.
    [Colophon] [f. e8]
    Cy fine l’Histoire de Robert le Diable.


    Ouvrages liés

    Haut de page

     

     

     

     

     

    Association d’Études sur la Renaissance, l’Humanisme et la Réforme - Maison des sciences de l’Homme Lyon St-Etienne - 14, avenue Berthelot - 69007 Lyon - contacter

    Tous les textes et documents disponibles sur ce site, sont, sauf mention contraire, protégés par une licence Creative Common - Mentions légales