Association d’Études sur la Renaissance,
l’Humanisme et la Réforme

Maison des Sciences de l’Homme Lyon St-Etienne
14, avenue Berthelot - 69007 Lyon

x

    Éditions Lyonnaises de Romans du XVIe siècle (1501-1600)

    Titre uniformisé :
    Guillaume de Palerme
    Édition(s) lyonnaise(s) :
    1. Olivier Arnoullet, 1552 : L'Hystoire du noble et preulx vaillant chevalier Guillaume de Palerne et de la belle Melior
    Auteur :
    anonyme
    Traducteur :
    Durand, Pierre
    Type d'ouvrage :
    roman français d'aventures de type médiéval

    Informations fiche

    Auteur principal :
    Pascale Mounier
    Contributeurs :

    Fiche créée le :
    04/11/2011
    Dernière actualisation le :
    03/05/2018

    Vous avez des observations à faire, des informations ou des documents à partager sur cet ouvrage, contactez le responsable de cette fiche : rhr.bureaugmail.com

    Bibliographie

    Haut de page
           

    Éditions anciennes

    Éditions lyonnaises

    1. Olivier Arnoullet, 1552
    L’Hystoire du noble et preulx vaillant chevalier Guillaume de Palerne et de la belle Melior, lequel Guillaume de Palerne fut filz du roy de Cecille et par fortune et merveilleuse adventure devint vacher. Et finablement fut empereur de Romme soubz la conduicte d’ung Loup Garoux filz au roy d’espaigne. Lyon, Olivier Arnoullet, 1552.
    Exemplaires :
    - Lyon, Bibliothèque municipale, Rés. B 489562 (consultable en ligne).
    - Londres, British Library, C.97.b.8.

    Autres éditions anciennes

      - L’Hystoire du tresnoble, trespreulx et tresvaillant chevalier Guillaume de Palerne […]. Paris, s. n. n. d. [Jean II Trepperel, c. 1527?]. Exemplaire : Séville, Biblioteca Capitular y Colombina, 1 2 16.
      - L’Hystoire du noble, preulx et vaillant chevalier Guillaume de Palerne […]. Paris, Nicolas Bonfons, s. d. [c. 1575]. Exemplaire : Londres, British Library, C 97 b 6.


    Édition moderne

    Il n’y a pas d’édition moderne des éditions du XVIe siècle. Seule une traduction de l’unique manuscrit médiéval conservé est disponible.
    Guillaume de Palerne, trad. C. Ferlampin-Acher, Paris, Classiques Garnier, « Moyen Âge en traduction », 2012.


    Études et articles

    CAPPELLO, Sergio, « Le passage à l’imprimé des mises en prose de romans. Giglan et Guillaume de Palerne ‘a l’enseigne de l’escu de France’», in Pour un nouveau répertoire des « mises en prose ». Romans, chansons de gestes, autres genres, dir. M. Colombo Timelli, B. Ferrari et A. Schoysman, Paris, Classiques Garnier, 2014, p. 69-84.

    COLOMBO TIMELLI, Maria, « Guillaume de Palerne en prose. Quelques notes de lecture », in Experiments in fiction:framing and reframing romance at the end of the middle ages, and beyond, dir. J. H. M. Taylor, Cahiers de Recherches Médiévales et Humanistes, n° 30, 2016, p. 391-405.

    COLOMBO TIMELLI, Maria, notice « Guillaume de Palerne de Pierre Durand », in Nouveau Répertoire de mises en prose (XIVe-XVIe siècle)dir. M. Colombo Timelli, B. Ferrari, A. Schoysman et F Suard, Paris, Classiques Garnier, 2014, p. 445-751 et notice « Guillaume de Palerne de Pierre Durand », base La Vie en proses, mise en ligne 2012.

    FERLAMPIN-ACHER, Christine, « Guillaume de Palerne, une parodie ? », in La Tentation du parodique dans la littérature médiévale, dir. E. Gaucher, Cahiers de recherches médiévales et humanistes, n° 15, 2008, p. 59-72.

    GARRUS, Annie-France, « Pierre Durand, lecteur de Guillaume de Palerne », in Le Goût du lecteur à la fin du Moyen Âge, dir. Danielle Bohler, Cahiers du Léopard d’Or, n° 11, 2006, p. 307-312.

    TRACHSLER, Richard, « Du nouveau sur le garou ? Observations sur le roman de Guillaume de Palerne médiéval et sa mise en prose », in Le Moyen Âge par le Moyen Âge même. Réception, relectures et réécritures des textes médiévaux dans la littérature française des XIVe et XVe siècles, dir. A. Bengtsson, A. Boutet, L. Brun et S. Menegaldo, Paris, Champion, p. 211-221.

    WILLIAMS, Harry F., « Les versions de Guillaume de Palerne », Romania, n° 73, 1952, p. 64-77.


    Carnets de recherches

    Haut de page
         

    Histoire éditoriale

    Il existe un roman en vers anonyme, probablement composé au XIIIe siècle, conservé seulement sous forme manuscrite. Ce Guillaume de Palerne a été mis en prose pour la première fois probablement au XVIe siècle. Le roman constitue, avec la Cronique de Charles le grant et le Rommant de Richart sans paour de Gilles Corrozet, un des rares dérimages effectués à l’époque. L’adaptateur en est Pierre Durand, bailli de Nogent-le-Rotrou ; celui-ci ne signe pas explicitement cette première translation en prose mais donne son nom en acrostiche dans le douzain final.
    L’édition 1. indique pour date au colophon le 8 juin 1552.
       
       

    Édition non localisée

    Signalons une édition non localisée, perdue ou fantôme, publiée par Olivier Arnoullet sans date. Elle est mentionnée par Baudrier X, p. 44 d’après le catalogue d’un libraire de 1900 et par Gültlingen, III, p. 222, n° 111 (d’après Baudrier).

      

    Description d'exemplaire

    Exemplaire Lyon, BM, Rés. B 489562 (éd. 1)

    Mentionné dans : Baudrier, X, p. 86-87 ; Gültlingen, III, p. 219, n°93  ; FVB, 2, n° 40356. 
    [61] f. non chiffr. ; sign. A-G8, H5. Dans chaque cahier (sauf B) les premier et troisième f. sont signés en capitales, les deuxième et quatrième en minuscules. Les f. H3 et H4, non chiffr., sont manuscrits et imitent les f. imprimés (car. goth. et lettrines).
    In-4° ; 19 cm. Reliure veau fauve du XVIIIe siècle, avec deux ex-libris du même possesseur.
    Car. goth.
    Illustrations : 11 gravures sur bois (dont une présente en p. de titre et dans le cours du texte et une autre présente deux fois dans le cours du texte). Lettrines historiées et variées.  

        

    Éléments du paratexte : saisie personnelle

    Exemplaire Lyon, BM, Rés. B 489562 (éd. 1)

    Outre les éléments transcrits ci-dessous, le paratexte liminaire contient un « Prologue de l’acteur ou translateur » [f. a v°].

    [Page de titre]
    [en rouge et noir]
    L’Hystoire du noble et preulx vaillant chevalier Guillaume de Palerne et de la belle Melior, lequel Guillaume de Palerne fut filz du roy de Cecille et par fortune et merveilleuse adventure devint vacher. Et finablement fut empereur de Romme soubz la conduicte d’ung Loup Garoux filz au roy d’espaigne.
    [Gravure]
    On les vend à Lyon aupres nostre Dame de Confort chez Olivier Arnoullet.

    [Douzain du traducteur] [f. H5  v°]
    Prenez en gré, mediocres de sens.
    Jeunes et vieulx, ce petit opuscule
    Et vous seigneurs de sçavoir tous passans
    Rien ne jugez par rigoreux scrupule
    Reallement je confesse et consens
    Entre plusieurs estre de sens minime
    Dire ne puis aultrement que je sens
    Ung tel livret trop grand n’est ou sublime
    Rusez sont ceulx qui ont sens magnanime
    Ausquelz est deu le nom de los dorer
    Notez ce point, que homme ne vit sans crime
    Doncques ne quiers que en endurant durer.

    [Colophon] [f. H5 v°]
    Cy fine ce present livre intitulé l’hystoire admirable du vaillant et trespreulx chevalier Guillaume de Palerne. Imprimé nouvellement à Lyon. Le viij. de juing Mille. ccccc. et. lij par Olivier Arnoullet.


    Ouvrages liés

    Haut de page

     

     

     

     

     

    Association d’Études sur la Renaissance, l’Humanisme et la Réforme - Maison des sciences de l’Homme Lyon St-Etienne - 14, avenue Berthelot - 69007 Lyon - contacter

    Tous les textes et documents disponibles sur ce site, sont, sauf mention contraire, protégés par une licence Creative Common - Mentions légales