Association d’Études sur la Renaissance,
l’Humanisme et la Réforme

Maison des Sciences de l’Homme Lyon St-Etienne
14, avenue Berthelot - 69007 Lyon

x

    Manifestations passées

    Tables rondes

    • Dante en France au seizième siècle

      samedi 06 novembre 2021

      L’anniversaire de la mort de Dante (1321) est l’occasion de nombreuses célébrations, surtout en Italie. Celles-ci ont commencé dès 2019 (colloque Dante e la sua eredità (1321-2021), nuove prospettive sulla terza rima, Vérone, Museo Civico di Storia Naturale, 2-4 octobre 2019) et se poursuivront encore toute l’année 2021. À cette occasion, et de façon plus modeste, l’Association d’étude de la Renaissance, l’Humanisme et la Réforme souhaite reprendre un dossier qui a beaucoup occupé les chercheurs au début du XXe siècle sur la présence et l’influence, apparemment minces, de Dante en France au XVIe siècle avant la grande traduc­tion de l’abbé Grangier en 1597. Les travaux de Picot, Hauvette, Farinelli peuvent être aujourd’hui réexa­minés (Franco Simone le demandait déjà en 1963) à la lumière de nouvelles recherches et de nouveaux dé-pouillements. L’histoire du livre, l’histoire de la langue et du « vulgaire illustre », l’analyse nouvelle des circula­tions des savants et des livres (imprimés et manuscrits), nous amènent à discuter cette discrétion de l’influence dantesque, submergée sous la vague pétrarquiste et la vague boccacienne. C’est une table ronde que nous organisons à ce sujet le 6 novembre 2021. Il faut peut-être déplacer le point focal de la Commedia vers d’autres textes de Dante, comme le De Vulgari eloquentia et la Vita nuova, qu’on a cru ignorés presque tout au long du XVIe siècle en France, et aussi prendre en compte les vies de Dante, pour réévaluer la lecture de Dante et son rôle dans l’histoire de la langue, de la terza rima, du sonnet, du commentaire, de l’auctorialité, de l’esthétique de l’obscurité… Des spé­cialistes animeront la table ronde à partir de leurs recherches en proposant des courtes inter­ventions thématiques et tous les  participants sont invités à prendre la parole.

       

       

      Pré-programme de la table ronde (par ordre alphabétique)

       

       

      Jean Balsamo (U. de Reims)  Dante en France au XVIe siècle à la lumière de l’histoire du livre

       

      Paola Cifarelli (U. de Turin) Entre philologie et histoire : à propos du contexte de production de la première traduction française de la Comedia (ms Torino, BNU, L. III. 17)

       

      Richard Cooper (U. d’Oxford) Illustrations de Dante au XVIe siècle en France

       

      Thomas Hunkeler (U. de Fribourg) « Lire Dante à travers Sperone Speroni ».

       

      Alison Baird Lovell (U. du Wisconsin) « Dirlo non savrei » : l'amour sublime chez Dante et Scève (en marge de son livre : The Shadow of Dante in French Renaissance Lyric: Scève’s Délie, Walter de Gruyter, 2020)

       

      Massimo Lucarelli (U. de Chambéry) Présentation du projet ANR DHAF (Dante d’Hier à Aujourdhui en France, coordonné par Ph. Guérin) ; quelques remarques sur le De vulgari eloquentia en France au XVIe siècle

       

      Gilles Polizzi (Université de Haute Alsace) Insertion tardive de Dante dans le corpus allégorique français (1501-1518)

       

      Stefania Vignali (U. de Turin) Mise en texte, mise en page, mise en image : le manuscrit bilingue de la première traduction de l’Enfer de Dante (ms Torino, BNU L. III.17)



    • Assemblée générale de RHR

      samedi 06 février 2021

      La prochaine assemblée de notre association, qui aura lieu à distance en raison de la crise sanitaire, renouvellera le conseil d'administration. Nous vous espérons nombreux à y participer.
    • Claude Longeon, l'humanisme forézien et la Renaissance européenne

      vendredi 22 mars 2019

      Journée organisée par Élise Rajchenbach (Université de Saint-Étienne, IHRIM – UMR 5317, pour RHR). L'événement se déroule à l'Atrium de la Bibliothèque universitaire (site Tréfilerie).


      9h-17h15

       

      Communications de Sophie Astier, Évelyne Berriot-Salvadore, Géraldine Cazals, Hélène Cazes, Richard Cooper, Mathieu Ferrand, Catherine Magnien-Simonin, Raphaële Mouren, Gilles Polizzi.

       

       

                  Pionnier des études seiziémistes en France, éditeur infatigable de textes souvent rares, membre fondateur de deux sociétés seiziémistes, RHR et la SFDES, le professeur Claude Longeon fut l’une des grandes figures de la recherche seiziémiste.

                  À l’occasion du trentième anniversaire de sa mort, l’association Réforme Humanisme Renaissance souhaite rendre hommage au Professeur Claude Longeon, en proposant une journée d’études consacrée aux principaux champs qu’il a largement contribué à défricher. Auteur d’études fondatrices sur Étienne Dolet, Jeanne Flore, Louis de Berquin ou le théâtre au xvie siècle, Claude Longeon a nourri le souci constant d’inscrire ses recherches régionales dans les perspectives plus vastes de la Renaissance et de l’Humanisme français (Jean du Choul et le mont Pilat, Scève et la traduction des psaumes, le Forez religieux…). C’est en ce sens, qu’il a contribué à la valorisation des fonds d’incunables et de livres imprimés au xvie siècle de la Bibliothèque municipale de Saint-Étienne – et l’Institut qui portait son nom a poursuivi cette œuvre de catalogage des bibliothèques de la région (Montbrison, Roanne…). Au-delà du simple Forez, ses travaux engagent les enjeux et interrogations de l’humanisme européen, comme lorsqu’il édite et commente les lettres de Conrad Gessner au médecin et botaniste Jean Bauhin fils, alors à Lyon.

                  L’association RHR invite ainsi les chercheurs à défendre et illustrer la vitalité actuelle des objets de recherche dont Claude Longeon fut le précurseur infatigable.


      Cette journée d'étude va de pair avec l'exposition Patrimoine organisée par la Médiathèque Municipale de Tarentaize à Saint-Etienne. Retrouvez ici toutes les informations pratiques, le programme, l'affiche de la journée et celle de l'exposition.

    • Les études sur la Renaissance à l'épreuve des frontières disciplinaires

      jeudi 18 mai 2017

      Le format de notre prochaine table ronde est aussi original que convivial. Vous aussi, vous voulez participer ? Lisez notre appel à communications et contactez-nous, pour refaire le monde (de la Renaissance), discuter, manger, boire et même dormir dans l'une des 28 chambres de la demeure de Jean Papon, maître des requêtes de Catherine de Médicis.

      La table ronde commence le jeudi 18 mai 2016 au soir et s'achève le samedi 20 mai à 14h. Des seiziémistes parmi les plus sympathiques qui soient ont annoncé leur présence.

      Vous trouverez ici un plan d'accès à ce château du Forez.
    • Lyon et les nouveaux romans à la Renaissance

      samedi 23 janvier 2016

      Dans le cadre de son programme d’étude sur les éditions lyonnaises de romans, l’association RHR organise, en partenariat avec différentes équipes de recherche, une journée d’étude qui aura lieu en marge de l’AG annuelle (vendredi 22 janvier) et de l’exposition « La Renaissance à Lyon » du Musée des Beaux-arts de Lyon (23 octobre 2015-25 janvier 2016). La matinée sera consacrée à des communications (qui donneront lieu à publication dans un numéro de la revue RHR) et l’après-midi, destinée au grand public tout autant qu’aux seiziémistes, à une visite guidée de l’exposition et à une table ronde sur « Rabelais romancier à Lyon ».

       

      Journée d’étude Laslar (Caen), GRAC (Lyon 2), EHic (Limoges) et association RHR

      Lyon, Musée des Beaux-Arts, samedi 23 janvier 2016

      Organisation : Pascale Mounier et Michèle Clément

       

       

      Lyon et les nouveaux romans à la Renaissance

       

      Rares sont les romans sans source médiévale française ou source étrangère directes à être publiés en France entre 1501 et 1600. Lyon s’avère pourtant la première ville à publier des Rabelais et des pseudo-Rabelais (Pantagruel, Gargantua, Grandes Cronicques, Chronicques du grant Roy Gargantua, Disciple de Pantagruel), des romans comiques (Mythistoire barragouyne de Fanfreluche et Gaudichon), des romans de chevalerie (Philandre), des romans sentimentaux (L’Amant resuscité de la mort d’amour) et des romans héroïques (Alector). Si l’on considère le champ du manuscrit, des œuvres chevaleresques comme Le chevallier au lyon, Tristan et Palanus, écrites dans la première partie du siècle, manifestent un lien distendu avec la production médiévale et empruntent aux formes italiennes des XVe et XVIe siècles. La vitalité des presses locales va ainsi de pair avec l’effervescence littéraire et artistique d’un centre des plus actifs : Lyon est aussi le lieu de création de ces romans originaux.

      On peut tâcher de déterminer la singularité des textes produits dans le « creuset lyonnais » (E. Kammerer) par des locaux ou des lettrés de passage : quels sont les rapports entre écriture et impression dans la production de nouveaux textes (auteurs et imprimeurs impliqués, réseaux de travail, co-élaboration des œuvres, partage entre manuscrit et imprimé) ? Quelles sont les particularités éditoriales des livres mis sur le marché et leur contribution à la définition de sous-genres (effet d’innovation ou de conservatisme, renouvellement ou acclimatation d’un sous-genre existant ou création d’un sous-genre sans antécédent, public visé par les stratégies génériques) ? La singularité du projet créatif peut s’apprécier par comparaison de l’édition princeps aux éditions antérieures et contemporaines de textes proches ainsi qu’aux éditions postérieures du même texte, lyonnaises ou non (effet d’imitation ou de différenciation éditoriale, évolution de la présentation des éditions, durée de l’apanage lyonnais de la diffusion du texte).

      L’enquête vise à apporter de nouvelles données sur des textes très connus ou au contraire encore en partie méconnus en les envisageant du point de vue de leur rapport au lieu qui les a vus naître. Les mises au point sur l’histoire éditoriale et sur le profil générique des œuvres sont susceptibles d’enrichir la base Éditions Lyonnaises de Romans (ELR http://www.rhr16.fr/base-elr), qui propose des ressources relatives aux romans publiés dans la ville entre 1501 et 1600.

      La journée se place dans le cadre d’un partenariat scientifique entre le LASLAR et le GRAC concernant la promotion des recherches sur le roman au XVIe siècle. Par son axe « Valorisation du patrimoine littéraire et artistique », le LASLAR souhaite en effet étudier les enjeux éditoriaux de la production littéraire des siècles de la première modernité ainsi mettre en avant les possibilités offertes par les travaux coopératifs en ligne dans le rassemblement et la diffusion électronique de données sur le livre ancien. Le GRAC (UMR 5037, Lyon) se montre pour sa part intéressé de longue date par la production littéraire et éditorirale lyonnaise et par l’inventaire et la description des éditions anciennes de romans publiés au XVIe siècle. La journée est aussi soutenue par l’association RHR, à l’initiative d’un projet d’étude et de banque numérique sur les éditions lyonnaises de romans depuis 2008 et par Ehic (EA 1087, Limoges, Espaces Humains et Interactions Culturelles).

      La journée se place dans le cadre d’un partenariat scientifique entre le LASLAR et le GRAC concernant la promotion des recherches sur le roman au XVIe siècle. Par son axe « Valorisation du patrimoine littéraire et artistique », le LASLAR souhaite en effet étudier les enjeux éditoriaux de la production littéraire des siècles de la première modernité ainsi mettre en avant les possibilités offertes par les travaux coopératifs en ligne dans le rassemblement et la diffusion électronique de données sur le livre ancien. Le GRAC (UMR 5037, Lyon) se montre pour sa part intéressé de longue date par la production littéraire et éditoriale lyonnaise et par l’inventaire et la description des éditions anciennes de romans publiés au XVIe siècle. La journée est aussi soutenue par l’association RHR, à l’initiative d’un projet d’étude et de banque numérique sur les éditions lyonnaises de romans depuis 2008 et par EHic (EA 1087, Limoges, Espaces Humains et Interactions Culturelles).

       

       

      Programme prévisionnel

       

      Matinée : communications de Nicolas Le Cadet, Claude La Charité, Romain Menini, Christine de Buzon, Pascale Mounier, …

       

      Après-midi

       

      Visite de l’exposition « Lyon à la Renaissance »

       

      Table ronde : « Rabelais à Lyon ou quand la Renaissance réinvente le roman ». Avec la participation de Mireille Huchon, Olivier Pédeflous, Claude La Charité, ...

       

       

      Publication prévue : RHR, n° 82-83, oct. 2016.

       

      Contact : pascale.mounier@unicaen.fr

    • Thématiques émergentes dans la recherche seiziémiste au Royaume-Uni

      jeudi 22 janvier 2015

      John O'Brien, professeur à Durham University,  a présenté aux membres de RHR les thématiques émergentes dans la recherche seiziémiste au Royaume-Uni.
    • Poétiques et emblématique autour de François Ier

      samedi 25 janvier 2014


      Matinée (9h. 30-12h. 30)

      - Jean-Marie Le Gall (SFDES) : “ Le roi, l’épée et la plume : les lettrés et les guerres du roi ”, conférence d’introduction présentée par Evelyne Berriot-Salvadore.
      Session I : “ emblématique et politique ”, coordonnée par Gilles Polizzi avec la participation de Bruno Petey-Girard (SFDES).
      - Gilles Polizzi (Université de Mulhouse) : “ En relisant Anne-Marie Lecoq ”
      - Béatrice Beys (docteur en histoire de l’art, Université de Montpellier) : “ La figuration du roi, de Louis XII à François Ier ”
      - Charlotte Bonnet (doctorante, Tours, CESR) : “ Les manuscrits de François Demoulins et l’édification du roi ”
      - Aubrée David (doctorante, Université de Paris IV) : “ Louise de Savoie : la régente et le roi, les facettes d’un pouvoir double ”

      12h. 30 : Pause buffet

      Après-midi (13h. 30 -16h. 30). Session II : “ les poétiques au temps de François Ier ”, coordonnée par Michèle Clément.

      - Conférence de Mawy Bouchard (Université d’Ottawa) : “ Allégorie et poétique au temps de François Ier ”
      -Interventions et débats : Michèle Clément (“ La figure de François Ier dans Arion de Scève ”), Isabelle Garnier (“ le roi et Marguerite ”), Daniel Martin (À propos de Marot), Pascale Mounier (“ L’invention de romans, 1510-1530 ”) etc.

      Tous les membres de RHR sont les bienvenus !
    • Les représentations du fait islamique dans l'Europe de la Renaissance

      samedi 19 janvier 2013

    • Fable / Figure. Récit, fiction, allégorisation à la Renaissance (1540-1560)

      samedi 21 janvier 2012

      Table ronde préparée par Gilles Polizzi et Trung Tran.
      Avec la participation de: Anne Duprat, Agnès Guiderdoni, Michèle Clément (matinée) ; Françoise Graziani, Trung Tran, Pascale Mounier (après-midi).

      Télécharger la présentation.

    • Collections, œuvres, séries, corpus : rassembler les textes à la Renaissance

      samedi 29 janvier 2011

    • Les éditions lyonnaises de romans sous François Ier

      samedi 30 janvier 2010

      Le numéro 71 de RHR (janvier 2011) est consacré aux « Romans publiés à Lyon au XVIe siècle » (p. 7-178).
    • Comment enseigner la littérature du XVIe siècle ?

      samedi 24 janvier 2009

      Dossier dans RHR, n° 69, décembre 2009, p. 9-30.
    • La contrefaçon

      samedi 19 janvier 2008

      Préparation du colloque de 2009 organisé conjointement par RHR et la SFDES
    • Les thèses sur le XVIe siècle, bilans et perspectives

      samedi 20 janvier 2007

    • L’énigmatique à la Renaissance

      samedi 22 janvier 2005

      Préparation du colloque de 2005 organisé par RHR.
      Compte rendu dans RHR, n° 60, juin 2005, p. 98.
    • Les critères d’attribution des œuvres anonymes au XVIe siècle

      samedi 24 janvier 2004

      Dossier dans RHR, n° 59, décembre 2004, p. 41-47.
    • Le recueil

      jeudi 23 janvier 2003

      Dossier de synthèse dans RHR, n° 57, décembre 2003, p. 165-173.
    • L’édition des textes du XVIe siècle (II)

      samedi 02 février 2002

       

    • L’édition des textes du XVIe siècle (I)

      samedi 27 janvier 2001

      Dossier de synthèse dans RHR, n° 53, décembre 2001, p. 97-100.

    Association d’Études sur la Renaissance, l’Humanisme et la Réforme - Maison des sciences de l’Homme Lyon St-Etienne - 14, avenue Berthelot - 69007 Lyon - contacter

    Tous les textes et documents disponibles sur ce site, sont, sauf mention contraire, protégés par une licence Creative Common - Mentions légales